Les techniques mixtes

On parle de technique mixte quand l’apport en terre crue vient compléter une ossature primaire généralement en bois : le plancher, les combles de charpente, le pan de bois ou le colombage, etc.

Les techniques mixtes n’assurent généralement pas de fonctions porteuses. Il n’est pas exclu qu’elles puissent y contribuer. Des cas particuliers révèlent l’existence de liens de raidissement, de contreventement, et de distribution des tensions … voir torchis. Outre le remplissage des vides créés par l’ossature en bois, les techniques mixtes combinent aussi des objectifs complémentaires, par exemple, d’isolation avec les terres allégées, d’inertie, de confort etc. en employant une variété de matériaux (bois, fibres végétales, terre crue).

Les terres allégées :
Mélange coffré de terre argileuse enrobant des granulats végétaux ou minéraux à visée d’isolation thermique venant remplir les vides d’une ossature ou doublant (épaississant) une paroi préalablement construite.
Guide des bonnes pratiques TERRE ALLÉGÉE
Fiche FDES
FCBA-Rapport-Classement-au-feu-terre-paille-13-45.pdf
FCBA-Rapport-dessai-feu-terre-paille-RE13-313.pdf
LMDC-Rapport-219b-INVENTERRE-310714.pdf
LNE-Rapport-Chaleur-massique.pdf
LNE-rapport-final-sur-conductivit-terre-paille.pdf
Rapport-LNE-Terre-paille-210kgm3.01.pdf

Les torchis :
Le terme « torchis » désigne les multiples techniques qui lient terre à bâtir, fibres végétales et eau comprenant un support de fixation en bois, ou en cordes et autres vanneries.
Guide des bonnes pratiques TORCHIS
Fiche FDES